Formation - Belgicismes ou régionalismes juridiques et administratifs

Mardi 17 septembre 2019 – Bruxelles

Michèle Lenoble-Pinson

200,00 €
icon-bill
Paiement sur facturation
icon-employee
Orateurs reconnus et spécialisés
icon-certif
Attestation et points de formation
icon-phone
Besoin d'aide ? Contactez-nous au 0800 39 067

Description


À quelles particularités linguistiques reconnaît-on les juristes belges ? Venez les découvrir pour étendre votre communication et gagner en professionnalisme.

PRÉSENTATION

L’idée de « langue pure » est un mythe. Dans toutes les langues, à toutes les époques, les locuteurs transposent des éléments du système d’une langue (du néerlandais, par exemple) dans une autre langue (le français). De telles transpositions existent en français de Belgique.
Comme la langue française courante, la langue juridique et administrative est marquée de traits régionaux, lexicaux, morphologiques et syntaxiques, appelés familièrement « belgicismes ». Le français régional n’a rien à voir avec les parlers locaux belgo-romans, que sont le wallon, le picard, le lorrain (ou gaumais) et le champenois. Le français régional de Belgique est le français parlé et écrit dans la Région de Bruxelles-Capitale et dans la Région wallonne.
Contrairement à ce qui se passe avec un dialecte, l’usager n’a pas conscience de parler une langue régionale. Il croit user de la langue commune. Ainsi un Tourangeau peut-il déclarer : « C’est nous autres en Touraine qu’on parle le mieux le français ». En plus des facteurs linguistiques, surtout lexicaux et syntaxiques, déjà cités, entrent en jeu des facteurs extralinguistiques, politiques et institutionnels. Il en résulte une langue de compromis, une langue mixte, qui donne à certains usagers un sentiment d’« insécurité linguistique » (W. Labov).

L’objectif de cette formation est de vous faire prendre conscience des régionalismes juridiques et administratifs belges, tant lexicaux que syntaxiques, de bon et de mauvais aloi. Vous juxtaposerez aisément les équivalents franco-français. Ceux-ci entraîneront un sentiment de sécurité linguistique, d’où découlera le plaisir d’écrire.

FORMATRICE

Michèle LENOBLE-PINSON, Professeur émérite de l’Université Saint-Louis (Bruxelles), Vice-présidente du Conseil international de la langue française (Paris)

INFORMATIONS PRATIQUES

Date et lieu
Mardi 17 septembre 2019, de 14h à 17h30
Accueil café à partir de 13h30.

Espace Jacqmotte, Loft Larcier
Rue Haute 139/6
B-1000 Bruxelles

Prix
200 € TTC (165 € HTVA) : inscription à l’atelier – Tarif normal
121 € TTC (100 € HTVA) : inscription à l’atelier - Prix spécial avocats stagiaires

En s’inscrivant à la formation, les participants peuvent commander l’ouvrage rédigé par la formatrice : Dire et écrire le droit français correct, 2e édition 2019 au prix 45 € TTC.

Documentation
Les participants recevront le support préparé par la formatrice.

Publics concernés
Magistrats, avocats, notaires, huissiers de justice

Formation permanente
Une demande de prise en charge des frais pour les magistrats a été introduite auprès de l’IFJ. Une demande d'agrément a été formulée auprès d’AVOCATS.BE.

Renseignements complémentaires
Larcier Training
training@larcier.com
Numéro gratuit : 0800 39 067


Inscrivez-vous sans plus tarder !

Mnemo

BELREGSEM

Langue

FR

ISBN

9781101012055

Date de parution

Mardi 17 septembre 2019 – Bruxelles

Liste des contributeurs

Orateur

  • Michèle Lenoble-Pinson : Professeur émérite de l’Université Saint-Louis (Bruxelles)