La violence du droit

Regards croisés sur Walter Benjamin

1re édition 2021

Philippe Coppens, Matthieu de Nanteuil

En stock
65,00 €
icon-card
Paiement 100% sécurisé
icon-pack
Expédition en 24/48 h ouvrables
icon-phone
Besoin d'aide ? Contactez-nous au 0800 39 067

Description

Cet ouvrage collectif, dirigé par Philippe Coppens et Matthieu de Nanteuil, est consacré à l’analyse des rapports entre le droit et la violence. Son point de départ est le texte de Walter Benjamin « Zur Kritik Der Gewalt Und Andere Aufsatze », paru en Allemagne en 1921. Sa traduction française est « Critique de la Violence ».
Le mot allemand « Gewalt » a un double sens qui permet de comprendre de manière assez intuitive le projet de Benjamin. Car il signifie le « pouvoir », l’« autorité », mais également la « violence ». Et la « Kritik der Gewalt » est effectivement une critique de la violence du droit.
Les juristes croient volontiers que le droit possède la capacité de transformer l’usage de la
force en exercice légitime de l’autorité. L’action du droit est généralement pensée comme une recherche continue du bien commun, dont l’une des expressions serait l’Etat de droit. Au fond, le droit serait le passage nécessaire vers la paix.
Or ce n’est pas du tout la conception défendue par Benjamin. Il nous rappelle au contraire que si le droit est toujours né du conflit, il ne pourra jamais le dépasser. Qu’il l’entretient même plutôt qu’il ne l’apaise. Qu’il le fasse sans cesse renaître dans sa volonté de domination par les normes.
Loin de contribuer à la construction de la paix, le droit ne pourrait que voiler la violence qui le constitue. La violence serait donc, en réalité, son mode d’existence propre. Mais est-il possible de régler les affaires humaines en sortant du droit ? Et si oui, comment ?

Version numérique disponible sur :

  • Strada lex Belgique

Vous êtes abonné ? Activez gratuitement la version numérique grâce au code présent dans l’ouvrage.

Sommaire

Introduction. Walter Benjamin et le droit, un siècle après
Chapitre 1. Sur la violence du droit chez Walter Benjamin
Chapitre 2. Walter Benjamin face à Max Weber : la violence, l’éthique, le droit
Chapitre 3. Pour une critique immanente du droit – Héritages de Benjamin dans la théorie critique contemporaine
Chapitre 4. Walter Benjamin : entre justice et droit , sortir de la temporalité de la violence
Chapitre 5. Walter Benjamin et le conflit armé colombien – Questions et perspectives
Chapitre 6. Lire Walter Benjamin dans une perspective afro-critique. Droit, violence et nécropolitique en (post)colonie
Conclusion. Sortir du droit ? Réflexions sur la politique, la violence divine et la poésie du monde
Liste des auteurs

Liste des contributeurs

Sous la coordination de

  • Philippe Coppens : Juriste et philosophe, maître de recherches du FNRS, professeur à la Faculté de droit, Centre de philosophie du droit, Institut JUR-I, UCLouvain
  • Matthieu de Nanteuil : Sociologue, professeur à la Louvain School of Management et membre du Centre de recherches interdisciplinaires Démocratie, Institutions, Subjectivité (CriDIS), Institut IACCHOS, UCLouvain

Autres collaborateurs

L'ouvrage rassemble les contributions de : Mylène Botbol-Baum, Louis Carré, Philippe Coppens, Leopoldo Múnera Ruiz, Matthieu de Nanteuil et Aymar Nyenyezi Bisoka.

Mnemo

VIODRO

Langue

FR

ISBN

9782802768722

Nombre de pages

173

Date de parution

Mars 2021

Nom de la collection

Penser le droit

Support

Papier

Poids

292 gr.