Initiation à la rédaction des textes législatifs, réglementaires et administratifs

3ème édition 2013

Didier Batselé

En stock
77,00 €
icon-card
Paiement 100% sécurisé
icon-pack
Expédition en 24/48 h ouvrables
icon-truck
Livraison gratuite au Benelux
icon-phone
Besoin d'aide ? Contactez-nous au 0800 39 067

Description

Quoiqu’il s’agisse d’un impératif de démocratie, trop peu de textes législatifs ou réglementaires sont réellement compréhensibles par l’ensemble des administrés, non seulement en raison de la complexité technique des matières, mais aussi parce que leur rédaction, structure du texte, choix des termes, respect des formes, etc., est critiquable. De grands auteurs, comme Bentham et Montesquieu, ont pourtant souligné l’importance de pouvoir disposer de textes législatifs bien rédigés, qui s’insèrent harmonieusement dans l’ordonnancement juridique.

- Quelle est la structure d’une loi, d’un décret ou d’une ordonnance, ou celle d’un arrêté réglementaire de l’État fédéral, d’une entité fédérée, d’une commune ou d’une province ?
- Qu’est-ce qu’un préambule ou un exécutoire ?
- Que contient le dispositif d’un arrêté ?
- Comment transposer une directive européenne ?
- La loi (le décret et l’ordonnance) et le règlement (arrêté royal, arrêté ministériel, règlement communal) doivent satisfaire, d’une part, à des conditions précises, de manière à ne pas porter atteinte à la sécurité juridique (respect des règles de compétence, application dans le temps, accomplissement de formalités obligatoires, etc.) et, d’autre part, aux exigences de la langue.
- Afin d’améliorer la lisibilité des textes législatifs et réglementaires, quels mots et quelles structures de phrases convient-il de privilégier ou, au contraire, d’éviter (apocope, ellipse, métonymie, métaphore, etc.) ?
- Quelles sont les règles relatives à l’emploi des langues et à la publicité des lois et règlements (conditions, force exécutoire, force obligatoire, etc.) ?

L’ouvrage, riche de nombreux exemples et illustrations puisés dans la pratique, examine toutes ces questions et conditions.
Il expose également les obligations législatives essentielles (motivation, publicité, etc.) qui s’imposent à l’Administration depuis une vingtaine d’années, en ce qui concerne les décisions administratives individuelles et les documents administratifs.

Il décrit par ailleurs les exigences et les étapes essentielles auxquelles il convient d’être attentif pour réaliser une bonne coordination ou codification.

Le lecteur y trouvera enfin des développements relatifs à la section de législation du Conseil d’État (mission, procédure de consultation, pratique, etc.).

Version numérique disponible sur :

  • Strada lex Belgique

Vous êtes abonné ? Activez gratuitement la version numérique grâce au code présent dans l’ouvrage.

Sommaire

Avant-propos à la troisième édition
Préface à la première édition
INTRODUCTION – CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES ET HISTORIQUES

PARTIE I – LES TEXTES LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES DES AUTORITÉS FÉDÉRALES ET FÉDÉRÉES

PARTIE II – LES RÈGLEMENTS ET ORDONNANCES DES PROVINCES ET DES COMMUNES

PARTIE III – LES DÉCISIONS ADMINISTRATIVES INDIVIDUELLES

PARTIE IV – L’EXIGENCE D’UNE ÉCRITURE DE QUALITÉ

PARTIE V – LES COORDINATIONS ET LES CODIFICATIONS

Bibliographie sommaire et hétérodoxe
Index alphabétique

Mnemo

INRETEMB

Langue

FR

ISBN

9782802740766

Nombre de pages

294

Date de parution

Novembre 2013

Liste des contributeurs

Auteur

  • Didier Batselé : Conseiller à la Cour de cassation

Préface de

  • Philippe Quertainmont : Professeur à l'Université libre de Bruxelles